Journée mondiale de l’épilepsie | Lundi 13 février 2017

 

Lennox s’équipe d’une troisième chambre d’enregistrement vidéo

Le CHN William Lennox, centre de référence de l’UCL pour la prise en charge de patients avec épilepsie en association avec les Cliniques universitaires Saint-Luc, vient de s’équiper d’une troisième chambre d’enregistrement vidéo. Objectif : réaliser davantage de bilans pour les patients.

L’épilepsie est une maladie chronique neurologique fréquente, qui touche 0,5 à 1% de la population, à tout âge. Grâce aux progrès réalisés ces vingt dernières années, les traitements sont de mieux en mieux adaptés à chaque patient.

Cependant, un tiers des patients ne répond pas aux traitements médicamenteux ; on parle alors d’épilepsie réfractaire. Pour ces patients, il est recommandé d’approfondir la mise au point. Si, après une recherche approfondie (anamnèse complète par un neurologue, électroencéphalogramme (EEG) standard et de 24h, imagerie médicale…), le diagnostic reste indéterminé ou est à préciser, une hospitalisation pour réaliser un EEG-vidéo sera programmée.

Au CHN William Lennox, les hospitalisations peuvent être de trois types :

  • de courte durée (24 heures) : EEG prolongé avec, éventuellement, une évaluation neuropsychologique, logopédique, pédagogique, psychomotrice… selon les indications et sur avis médical ;
  • de moyenne durée (2 à 10 jours) : EEG-vidéo (télémétrie) avec, selon les cas, une évaluation neuropsychologique, logopédique, psychiatrique… et des possibilités de traitement chirurgical ;
  • de longue durée (plus de 2 semaines) : adaptation du traitement de l’épilepsie, prise en charge des troubles associés et orientation scolaire ou socio-professionnelle.

Les télémétries sont réalisées dans l’une des trois chambres EEG-vidéo du CHN William Lennox. Le patient est équipé de capteurs reliés à un moniteur qui enregistre 24h/24 ses rythmes cérébraux, et donc les crises d’épilepsie éventuelles. Les images et les rythmes enregistrés sont ensuite analysés par les épileptologues.

Cette technique permet d’établir un diagnostic précis et de mettre ensuite au point un traitement (médicamenteux ou chirurgical) adéquat.

Grâce à sa troisième chambre EEG-vidéo, le CHN William Lennox peut désormais réaliser davantage de bilans épileptologiques. Un plus pour les patients, avec pour objectif le retour à une vie normale et la reprise de leurs activités.

Les commentaires sont fermés.