Thérapie par le chant : une chorale pour les patients aphasiques

Faire chanter des patients souffrant d’aphasie, un trouble du langage : mission impossible ? Une équipe de thérapeutes du CHN William Lennox a relevé ce défi et le résultat est tangible. Une expérience humaine très riche, tant pour les patients que pour leurs proches.

L’aphasie est un trouble du langage consécutif à une atteinte cérébrale (AVC,  traumatisme crânien, tumeur…). Du fait de la lésion, le patient éprouve des difficultés d’expression et/ou de compréhension. Certains patients aphasiques ont des difficultés à trouver leurs mots, tandis que d’autres ont presque totalement perdu la faculté de s’exprimer par le langage, de comprendre ce qui leur est dit, de lire et/ou d’écrire. Le CHN William Lennox prend en charge la rééducation de ces patients.

En 2014, Charlotte Dubuisson et Hortense Vinçotte, logopèdes au CHN William Lennox, ont mis sur pied une chorale pour les patients aphasiques. « Nous observons un manque de situations de communication en groupe pour nos patients aphasiques, explique Charlotte Dubuisson. Or, le chant étant la combinaison du langage et de la musique, il semble être un bon tremplin pour débloquer certains processus cognitifs et améliorer la production langagière. Certaines études scientifiques le démontrent clairement. »

Objectifs poursuivis

« En incitant les patients aphasiques à participer à une chorale, nous espérons améliorer leur capacité d’expression, mais également les aider à sortir de leur bulle de « non-communication ». L’attention, la mémoire, la flexibilité et l’inhibition seront également indirectement travaillées. Nous visons en outre l’insertion sociale et le sentiment d’appartenance à un groupe, ce qui favorisera la communication. »

Chanter à l’unisson : un bien-être pour les patients

Outre l’évolution du langage, la thérapie par le chant choral procure un bien-être évident aux patients, qui reviennent très enthousiastes des séances.

Conjoints bienvenus

Les conjoints des patients aphasiques sont les bienvenus à la chorale. Par cette démarche, ce n’est plus le conjoint qui conduit le patient à l’hôpital, mais bien ce dernier qui fait découvrir son univers à ses proches. Cette activité commune est bénéfique pour le patient et l’entourage avec lequel la communication demeure difficile.

La chorale s’ouvre à d’autres patients

Au vu du succès rencontré par ce projet, la chorale s’est récemment ouverte à d’autres patients souffrant, par exemple, de troubles de la mémoire et/ou de l’attention ou d’héminégligence.
Les logopèdes soutenus par des thérapeutes de différentes disciplines (kinésithérapie, ergothérapie, neuropsychologie) encadrent ces séances hebdomadaires de canons à trois voix sous la baguette bienveillante de Bénédicte Vinçotte, chef de chœur.

Plus d’informations

Charlotte Dubuisson, logopède adulte
Tél. 010 430 204

 

 

 

Les commentaires sont fermés.